En poursuivant votre navigation sur construirogaz.grdf.fr vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation du site. La poursuite de la navigation vaut accord au dépôt des cookies sur votre terminal. Pour plus d'informations, gérer ou modifier vos paramètres de cookies, En savoir plus.

Le séminaire technique LCA FFB 2019 raconté par Anne-Cécile Renaud, Déléguée Nationale Communication et Partenariat

Technique 15/01/2020
Partager avec: Linkedin

1/ Que retires-tu de cette édition 2019 du séminaire technique à Chypre ?

Que cette édition 2019 était une première pour la nouvelle équipe de LCA-FFB : Grégory Monod vivait son premier séminaire technique en tant que Président de la LCA FFB, Christophe Boucaux, en tant que nouveau Délégué Général et Julien Serri, nouvellement Délégué National aux affaires techniques. Avec une volonté d’insuffler de la nouveauté, un rythme différent et des temps forts repensés pour mieux répondre aux attentes de nos adhérents. Le samedi matin a par exemple été l’occasion d’entendre un intervenant extérieur spécialiste de l’impact des technologies disruptives sur les entreprises …

Cette édition a également été marquée par le retour des chantiers de l’innovation, remettant la technique au cœur de nos travaux, mais aussi par une présentation dans le cadre du challenge annuel, de dossiers principalement réalisés ou en cours, et non plus de projets, comme on a pu le voir dans des éditions précédentes : un recentrage attendu par le public de cet événement composé principalement de Chefs d’entreprises mais aussi de Directeurs Techniques et Responsables de programmes.

« Cette édition 2019, c’est une nouvelle équipe, de nouveaux temps forts, un retour de la technique,
des chantiers de l’innovation et des dossiers réalisés d’un très bon cru ! »

2/ Que peux-tu nous dire sur les dossiers présentés ?

Un des marqueurs de cette édition, c’est la très grande qualité de l’ensemble des dossiers présentés cette année. Toutes catégories confondues, tous étaient d’un très bon niveau, remettant l’approche technique au cœur de leurs présentations. La catégorie « Anticipation de la future réglementation » par exemple, qui a vu le jour à la demande de nos adhérents, a ainsi permis d’apporter des éclairages différents et complémentaires sur une problématique au cœur de nos métiers.

L’un des plus gros défis de ce challenge de l’habitat innovant, c’est de pouvoir chaque année construire un challenge qui interpelle l’ensemble de nos adhérents, qu’ils soient constructeurs de maisons, promoteurs immobiliers, aménageurs fonciers ou encore professionnels de la rénovation : nous devons leur proposer pour chaque édition des thèmes reflétant les enjeux et priorités de nos métiers qui permettront bien-sûr à LCA-FFB de passer un certain nombre de messages mais surtout qui retiendront leur attention et qui correspondent à la réalité de leur production. Nous ne nous interdisons jamais de supprimer ou créer une catégorie en fonction du ressenti de nos adhérents, et restons très ouverts à leurs demandes... Ce challenge est le leur !

« Ce séminaire, c’est avant tout une aventure humaine »

3/ Quels sont les points forts de ce séminaire selon toi ?

Un des points forts de ce séminaire, c’est la force de l’échange, du partage, de la mise en relation mais aussi d’accepter de se challenger, et de s’ouvrir l’esprit vers de nouvelles façons de travailler…

Les travaux du « Challenge de l’habitat innovant », ce grand concours national au cœur du Séminaire technique, offrent notamment une opportunité pour les adhérents et leurs partenaires de travailler ensemble autour d’une R&D mutualisée, de tester ainsi des innovations et de mesurer la réaction de la profession. En interne, au sein même des entreprises qui présentent chaque année un dossier, il s’agit de mettre en place et de conduire un dossier défendu par toute l’entreprise et qui fédère chacun autour d’un objectif commun.

Le second point fort, c’est indéniablement la relation partenariale qui se créé entre l’adhérent, son coordonnateur et l’ensemble des partenaires qui vont accompagner un dossier. Ce challenge ne peut se concevoir sans cet apport partenarial unique chez LCA-FFB, dont l’objectif premier est d’amener les adhérents à mutualiser leur R&D avec les partenaires. Ce travail commun va bien au-delà de la simple relation commerciale. Les adhérents et leurs coordonnateurs collaborent ensemble pour remporter des Trophées. Chacun en ressort grandi. Et finalement, c’est aussi le rôle d’une union que d’amener ses adhérents à aller chercher chez les partenaires ce qu’il y a de mieux et, grâce à une mise en relation efficace, leur donner les moyens d’optimiser leurs réalisations.

Enfin, l’un des points forts indéniables du Challenge est la visibilité des projets présentés post challenge. Quelle que soit la médaille, participer au challenge est un vrai levier de communication à l’externe pour valoriser ses réalisations et devient souvent un véritable atout commercial.

« GRDF a démontré sa capacité à accompagner les projets vers le chemin de la victoire »

4/ Cette année, plusieurs dossiers au gaz étaient représentés dans plusieurs catégories, signe d’une relation partenariale forte entre la LCA FFB et GRDF. Peux-tu nous en dire plus ?

Effectivement. La représentativité du gaz dans plusieurs catégories démontre la forte implication de GRDF dans son rôle de coordonnateur mais aussi de partenaire. Son accompagnement pertinent au quotidien tout au long de la préparation des différents dossiers où il était partenaire, lui a assuré une visibilité accrue et incontournable sur l’ensemble de l'événement.

GRDF a démontré sa capacité à accompagner les projets sur le chemin de la victoire, à assurer un maillage national/région efficace et à faire passer des messages très simples et concrets qui parlent à la profession. Le rôle de coordonnateur n’est pas une position facile et GRDF a pleinement joué ce rôle avec écoute, en travaillant en équipes avec les adhérents et partenaires, pour mettre en avant les projets en eux-mêmes.

« Le message à retenir : tout le monde a ses chances. Inscrivez-vous ! »

5/ Que dirais-tu aux adhérents pour l’année prochaine ?

Que tout le monde peut présenter un dossier !

Cette expérience, c’est un projet d’entreprise unique tant en interne qu’à l’extérieur. Participer apporte évidemment une visibilité indéniable : après chaque édition, beaucoup d’adhérents me disent combien l‘obtention d’une médaille les a considérablement aidés commercialement parlant…! Il ne faut pas hésiter à se lancer si l’on a un projet qui en vaut la peine.

Malgré la crainte souvent exprimée par les adhérents de ne pas être à la hauteur, ce challenge invite à se dépasser et à repousser ses limites. Cette année, près de la moitié des participants ayant présenté un dossier n’avait même jamais assisté à un séminaire technique ! Et pour chaque édition, nous avons un turn-over de près de 85% des adhérents qui présentent un dossier. Le résultat était pourtant un séminaire technique d’excellente qualité et tenue. Nous ne laissons pas seul un adhérent dans cette aventure, il est accompagné et « coordonné » au quotidien ! C’est une expérience enrichissante unique !

Alors qu’attendez-vous pour vous inscrire ? Les dossiers d’inscription pour l’Edition 2021 seront adressés dès février 2020 à l’ensemble des adhérents…Rendez-vous à Riga en Lettonie du 26 au 29 novembre 2020 pour une nouvelle édition toujours plus passionnante !