En poursuivant votre navigation sur construirogaz.grdf.fr vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation du site. La poursuite de la navigation vaut accord au dépôt des cookies sur votre terminal. Pour plus d'informations, gérer ou modifier vos paramètres de cookies, En savoir plus.

L’hybridation : un champ d’innovation pour Chaffoteaux

Technique 16/07/2018
Partager avec: Linkedin

Chaffoteaux S.A. présente sa dernière innovation en matière de chaudière hybride et confirme son engagement dans la recherche de solutions nouvelles.

Premier fabricant en 2012 à lancer une chaudière hybride sur le marché français, l’entreprise Chaffoteaux continue d’affirmer son orientation multi-énergie depuis la mise en place de la RT 2012.

L’entreprise propose une nouvelle génération de chaudières hybrides qui, comme nous le confie Sébastien Guiscriff, Chef de Groupe Produits chez Chaffoteaux, est particulièrement adaptée au marché de la maison individuelle neuve. L’hybridation ne concerne pas uniquement les chaudières, puisqu’au mois de mai un chauffe-eau thermodynamique  hybride (CET) sera commercialisé et sera encore plus performant que les CET actuels.

La RT 2012 a changé la donne en matière de systèmes de chauffage. Comment se situe Chaffoteaux sur le marché français ?

Nous sommes troisième sur le marché de la chaudière et intervenons depuis 5 ans sur celui de la pompe à chaleur (PAC).

Chaffoteaux a une longue histoire dans le domaine thermique puisque l’entreprise a été créée en France en 1914. Elle compte aujourd’hui 21 sites de production, répartis dans 11 pays et fabrique 7 millions de produits par an.

Compte tenu des exigences de la RT 2012 et notamment de l’obligation d’EnR en maison individuelle neuve, nous avons fait évoluer  notre approche produit en optant pour l’hybridation de nos solutions.

Vous avez alors lancé la Talia Green Hybride, aujourd’hui vous la faites évoluer. Qu’en est-il exactement ?

Dans la première version de la Talia Green Hybride, nous avions décidé de faire une unité intérieure totalement packagée, intégrant une chaudière au gaz à condensation classique (30 kW), la régulation et les composants hydrauliques. Nous l’avions dimensionnée pour le marché du neuf, pour une maison d’environ 90 m2, comprenant une seule salle de bains. Très vite, nous avons compris la nécessité d’adopter une approche modulaire et de disposer de plusieurs puissances aussi bien au niveau de la chaudière (25, 30, 35 kW) qu’au niveau de la PAC monobloc (3,9 ; 6 ; 8 kW).

Nous conservons la chaudière à condensation et lui adjoignons un module hydraulique. Ce module compact se place sous la chaudière et intègre la partie découplage hydraulique entre la PAC et la chaudière, et la régulation ENERGY MANAGER qui permet désormais de gérer jusqu’à 6 zones chauffage.

Cette approche permet d’élargir notre offre en termes de puissance et ainsi de répondre à toutes les demandes de nos clients. La nouvelle gamme de chaudière hybride est aussi bien adaptée à la petite maison qu’à des maisons de plus de 240 m2 comportant plusieurs salles de bains.  

Quelles conséquences cette évolution va-t-elle avoir pour l’installateur ?

La régulation hybride que nous avions développée, avec GRDF et le CRIGEN, n’a pas été modifiée. Le professionnel qui connaissait la Talia Green Hybride n’aura aucune difficulté avec la nouvelle gamme de produits. Sur ce point, rien n’a changé.

Nous avons choisi de conserver une PAC monobloc pour que nos chauffagistes puissent installer le nouveau dispositif tout en restant dans leur domaine de compétences. Désormais moins lourd que la précédente version, l’équipement peut être posé par une seule personne. Néanmoins, ce nouveau produit nécessite de faire quelques paramétrages en fonction du bâti et des émetteurs. Nos équipes accompagnent les constructeurs qui le souhaitent par le conseil, l’analyse de leurs besoins...

Vous préparez aussi un chauffe-eau thermodynamique hybride plus performant, quels seront ses atouts ?

Nous nous apprêtons à commercialiser l’Aquanext Opti dont l’atout principal est le gain de 9 % sur le Cep par rapport à une chaudière à condensation + CET classique. 3 packs seront proposés sur la base du CET de 200 litres couplés en série à une chaudière murale à condensation d‘une puissance de 25, 30 et 35kW. Nous sommes actuellement en phase de peaufinage de la régulation avec le CRIGEN. Pour l’installateur, cela ne changera rien. Les avantages seront principalement  économiques pour l’utilisateur.