En poursuivant votre navigation sur construirogaz.grdf.fr vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation du site. La poursuite de la navigation vaut accord au dépôt des cookies sur votre terminal. Pour plus d'informations, gérer ou modifier vos paramètres de cookies, En savoir plus.

Pourquoi le gaz vert répond-il aux nouvelles attentes des clients ?

Innovation 01/07/2020
Partager avec: Linkedin

La crise sans précédent du Covid-19 a modifié le rapport que nous avons à notre environnement. Les récentes études sur le sujet montrent qu'en matière de lieu de vie, de mode de consommation ou encore d'impact sur le monde qui nous entoure, une prise de conscience s’est révélée : la nécessité de se recentrer sur l’essentiel, d’être plus solidaire et d’agir de façon plus responsable.
Si le choix de l’énergie semble plus éloigné des préoccupations de cette crise, il est en réalité très proche. Il peut même être un critère différenciant dans les décisions d’achat.

Dans cet article, focus sur le gaz vert, une énergie produite à partir de la valorisation des déchets organiques. Une énergie renouvelable, locale et créatrice d'emplois dans tous les territoires français. Une énergie d’avenir très en phase avec le présent.

Une énergie verte, respectueuse de l’environnement

Produit à partir de résidus agricoles, d’effluents d’élevage et de déchets des territoires, le gaz vert est une énergie verte locale et 100% renouvelable.

Le processus permettant de transformer ces déchets s’appelle la méthanisation.

Il en résulte deux éléments principaux : un digestat, résidu utilisé comme engrais naturel, et un gaz qui, après épuration, atteint le même niveau de qualité que le gaz naturel et peut donc être injecté dans les réseaux. On l’appelle alors biométhane.

Tout comme le gaz naturel, il sert à chauffer, cuisiner mais pas seulement… Utilisé comme carburant (BioGNV), il offre une solution économique et écologique pour le transport de marchandises et de personnes.

Depuis le raccordement de la première unité de méthanisation au réseau exploité par GRDF en 2011, le développement de cette filière connait une très forte croissance. Son développement est désormais ancré au sein du projet d’entreprise dans lequel GRDF s’investit chaque année : « Vert l’avenir ».

En effet, plus qu’une énergie, le gaz vert s’inscrit au cœur même d’une transition énergétique nécessaire, en intégrant des dimensions humaines et sociétales qui se sont montrées indispensables ces derniers mois.

Participer à la préservation de l’environnement, favoriser les forces de nos territoires, soutenir les acteurs locaux qui les composent, développer le dynamisme et l’attractivité de nos régions, toutes ces raisons placent le gaz vert comme un atout pour des clients qui souhaitent s’engager à travers leurs actes d’achat.

Une énergie en phase avec les attentes de consommateurs

Par la force des choses, la crise actuelle pousse chacun à prendre du recul et à réfléchir sur son mode de vie au quotidien. Cette réflexion s’accompagne souvent d’une volonté de minimiser son impact sur l’environnement, d’être plus vigilant dans sa façon de consommer, d’être plus attentif aux autres et de se sentir utile.

Dans une étude réalisée par Accenture en janvier 2019, 60% des Français déclaraient déjà que « leurs choix d’achats sont dictés par les valeurs d’éthique et d’authenticité véhiculées par les entreprises ». Cette étude note également que 56% des consommateurs français souhaitent que « les entreprises prennent position sur les questions sociales, culturelles, environnementales et politiques qui leur tiennent à cœur ».

Cette tendance semble s’être accentuée pendant la crise du Covid-19. Les entreprises s’étant engagées ou ayant eu un rôle sociétal fort pendant cette période difficile ont fait la différence auprès des Français. Une préférence qui se confirme dans le baromètre mensuel Horizon Conso réalisé en mai 2020 indiquant que « 58% des Français sont encore plus convaincus de l'importance de respecter l'environnement dans leurs achats », « 58% attendent des produits fabriqués en France » et « 53% souhaitent des produits locaux favorisant l’emploi local ». Ceci vaut également pour l’énergie puisque 9 français sur 10 plébiscitent la production d’énergie renouvelable locale.

Cette solidarité démontre ainsi l’intérêt grandissant des clients pour s’engager socialement dans leurs décisions d’achat afin d’apporter leur contribution et d’agir à leur échelle.

Accompagner le développement du gaz vert est une opportunité pour tous de jouer un rôle dans la transition écologique et l’entraide solidaire. 100% vert et renouvelable, le gaz vert est un véritable soutien à la filière agricole mise à mal durant la crise. Il assure aux agriculteurs une diversification et une stabilité de revenus, il est créateur d’emplois locaux et une réponse efficace pour la gestion des déchets des territoires…

GRDF a d’ailleurs souhaité mettre à l’honneur ces agriculteurs engagés dans la production de biométhane via unecampagne de communication présentée en télévision du 14 au 28 juin et sur les réseaux sociaux du 15 juin au 05 juillet 2020.

Le gaz vert coche ainsi toutes les cases des enjeux d’actualité qu’ils soient économiques, sociaux et environnementaux. En soutenant le développement de cette filière, GRDF renforce le sens qu’elle donne à sa mission de service public. GRDF porte avec cette mission, des valeurs humaines et sociétales qui sont redevenues centrales. Une importance qui va de pair avec l’émergence de plus en plus de projets de méthanisation.

Une énergie en plein essor

 La filière de production du biométhane ne cesse de croître depuis 2011 avec un essor de plus en plus marqué à partir de 2016.

Avec une progression de + de 62% en 2019 par rapport à l’année 2018, la France se positionne comme le pays le plus dynamique d’Europe(1).

 

Au 1er trimestre 2020, 139 installations en fonctionnement sont recensées représentant une capacité d’injection globale de 2,5 Twh/an à fin mars(1). Ce qui équivaut à la consommation de 417 000 maisons RT2012 !
Les perspectives pour le reste de l’année sont prometteuses malgré un ralentissement durant la période de confinement : plus de 1000 projets déclarés sont en attente de concrétisation sur l‘ensemble du territoire(1).

Cette évolution constante et significative des sites de méthanisation est en phase avec la volonté de GRDF d’accélérer sans attendre le développement du gaz vert.

Dans le cadre du plan de relance de l’économie française, GRDF propose d’ailleurs 3 mesures volontaristes permettant d’anticiper l’essor du biométhane avec 12 TWh de capacité installée dès 2023, de réduire les coûts de raccordement aux réseaux gaziers supportés par les porteurs de projets et d’inciter l’investissement local et responsable. Le potentiel n’est plus à démontrer avec plus de 25 TWh de capacité en projet, dont la moitié concrétisable dans les 5 ans à venir. La filière est prête et souhaite un signal positif dans le cadre du plan de relance.

 

Ces perspectives démontrent que le gaz est bien une énergie d’avenir. Les ambitions d’hier ne sont plus un projet, elles sont maintenant concrètes pour accompagner la transition énergétique qui est plus que jamais d’actualité.

Quelques chiffres pour mieux connaître le gaz vert :

  • il génère 10 fois moins de CO2 que le gaz naturel
  • il permet de diminuer de plus de 80 % les émissions de dioxyde de carbone
  • il permet la valorisation de 10 000 à 15 000 tonnes de déchets par site
  • il permet la réduction de 50% des engrais chimiques dans une exploitation agricole
  • il permet la création de 3 emplois locaux non délocalisables en moyenne par unité de méthanisation (et plus de dizaines de milliers d’emplois cumulés en France et en Europe)

 (1) Source des graphiques et données : Sia Partners - Observatoire du biométhane : états des lieux de la filière en France. Mai 2020