En poursuivant votre navigation sur construirogaz.grdf.fr vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation du site. La poursuite de la navigation vaut accord au dépôt des cookies sur votre terminal. Pour plus d'informations, gérer ou modifier vos paramètres de cookies, En savoir plus.

Couplage judicieux : chaudière à condensation / photovoltaïque

Références en région 16/07/2018
Partager avec: Linkedin

A l’occasion du renouvellement de sa gamme de maisons destinée aux primo-accédants, le groupe VILLADIM confirme son choix pour le gaz naturel.

Le groupe VILLADIM réalise environ 400 maisons neuves par an et développe ses activités dans six départements autour de la région Centre (Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Loiret, Maine-et-Loire, Sarthe, Vienne). Cette région a été son premier point d’ancrage, puisque Maisons ERICLOR – l’une des principales marques du groupe – y a été implantée il y a près de 30 ans. VILLADIM intervient également en Vendée par l’intermédiaire de la société Logis de Vendée et dans le Bordelais au travers de la société Terre Habitat et sa marque TANAÏS.

Bien que spécialisée dans la construction sur-mesure, l’entreprise a lancé depuis près de cinq ans PRIMÉA qui lui a permis d’élargir son offre à la clientèle primo-accédante en y ajoutant un produit « catalogue ». Cette marque, qui représente environ 20 % de sa production, vient d’être entièrement revisitée pour une commercialisation à partir d’octobre 2015. Matthieu CRAMBERT, Responsable technique du Groupe VILLADIM et Directeur général de MECE (Maisons ERICLOR Centre Est), nous livre les points clés de cette évolution.

Depuis quelques années, la marque PRIMÉA a beaucoup progressé et représente désormais 20 % des ventes du groupe VILLADIM, pourquoi avez-vous choisi de repenser votre offre ?

Lorsque nous avons créé la marque PRIMÉA, nous voulions nous implanter dans un nouveau créneau, celui de la maison sur catalogue destinée aux primo-accédants – c’est une gamme de produits que nous proposons dans une fourchette de prix allant de 70 000 à 125 000 euros. Nous avons réussi cette implantation, mais nous éprouvons aujourd’hui le besoin de redéfinir notre offre pour nous différencier des constructeurs « low-cost » qui investissent actuellement ce marché. Aussi, avons-nous décidé d’opter pour la qualité et d’élargir nos prestations, ce qui s’inscrit dans la ligne de notre métier historique, le sur-mesure. Nous proposions jusqu’à présent des maisons assez dépouillées. Maintenant, nous allons les livrer entièrement finies (à l’exception des peintures et des sols souples), ce qui signifie que les cuisines seront aménagées et les salles de bains terminées. Nous nous sommes rendu compte qu’en augmentant nos prestations, nous pouvions encadrer au mieux le budget de nos clients et leur éviter des surprises. 

Avez-vous modifié vos choix énergétiques en faisant évoluer la gamme PRIMÉA ?

La nouveauté, c’est le plancher chauffant. Il remplace les radiateurs, sauf à l’étage, bien sûr, mais la plupart des maisons de cette gamme sont de plain-pied. C’est un plancher à eau, associé soit à une chaudière à condensation gaz, soit à une pompe à chaleur. Un troisième choix devrait être possible, la chaudière hybride. Ce système d’émetteur est très demandé des clients car il permet de gagner de la place dans des maisons de petite surface et donc d’en faciliter l’aménagement intérieur. Quant à l’énergie, le gaz naturel est généralement privilégié lorsque nous construisons dans une zone reliée au réseau de distribution, mais cela reste tout de même le choix de l’utilisateur.

Quel dispositif proposez-vous en complément de la chaudière à condensation gaz pour satisfaire aux exigences de la RT 2012 ? Et quels sont, à votre avis, les atouts de cette solution ?

L’application de la RT 2012 n’a pas engendré beaucoup de changements pour nous car nous étions déjà des leaders du BBC. Pour la gamme PRIMÉA, nous optons pour le photovoltaïque comme énergie renouvelable. Le couplage avec la chaudière à condensation gaz constitue selon moi une excellente solution qui met en œuvre un matériel simple, fiable et nécessitant peu d’entretien. De plus, la chaudière à condensation a l’avantage d’être un équipement compact, ce qui permet un gain de place. Nous connaissons très bien ce produit et avons notre réseau de fournisseurs, tout comme pour le photovoltaïque.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site www.primea.fr

Retrouvez La Preuve par Neuf, la newsletter dédiée aux acteurs de la maison individuelle neuve.