En poursuivant votre navigation sur construirogaz.grdf.fr vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation du site. La poursuite de la navigation vaut accord au dépôt des cookies sur votre terminal. Pour plus d'informations, gérer ou modifier vos paramètres de cookies, En savoir plus.

COMEPOS, clé de voute du projet du constructeur TradiMaisons

Références en région 16/07/2018
Partager avec: Linkedin

Le constructeur de maisons individuelles TradiMaisons est l’un des participants au projet COMEPOS lancé par l’ADEME pour favoriser l’innovation collective.

TradiMaisons est une entreprise familiale créée par Serge Massonneau en 1987, à Clermont-Ferrand. Ses activités sont concentrées dans l’agglomération clermontoise, avec une production de près de 120 maisons par an pour une clientèle très diversifiée. Un bureau d’études intégré permet de réaliser du sur-mesure , le cœur de marché étant constitué de maisons se situant dans une gamme de prix allant de 150 000 à 200 000 euros. Depuis une quinzaine d’années, sous l’impulsion des deux fils du fondateur, l’entreprise se tourne délibérément vers l’innovation. Sylvain Massonneau, Directeur général, nous a expliqué comment cette évolution a conduit TradiMaisons à participer au projet COMEPOS. 

Quelles sont les motivations qui vous ont incité à rejoindre un projet expérimental mis en œuvre à l’échelle nationale ?

Lorsque nous avons repris l’entreprise TradiMaisons, mon frère et moi, il y a une quinzaine d’années, nous avons choisi de privilégier la performance accélérée et de toujours essayer de nous projeter dans l’avenir en devançant les tendances du marché et/ou les attentes de nos clients. « Demain », c’est ce qui nous passionne.

Le projet COMEPOS vise à mutualiser les compétences de différents acteurs – les services de l’Etat, des universitaires, des industriels, des professionnels de la construction – afin de produire une innovation collective. Tous réfléchissent à la fois aux objectifs, aux produits, aux moyens de mise en œuvre et à la pertinence de la démarche vis-à-vis du marché. Ce projet crée des liens nouveaux et forts qui devraient nous permettre d’élargir notre cercle de réflexion et de compétences.

Comment se déroule le projet ?

COMEPOS a commencé en 2013 par un appel d’offres lancé par l’ADEME auprès des différents organismes professionnels, parmi lesquels l’Union des Maisons Françaises dont nous faisons partie. Il s’agissait de mettre en œuvre un projet de construction de maisons à énergie positive dans les différentes régions de France, afin de vérifier la pertinence des axes vers lesquels se dessine la future réglementation en fonction des spécificités régionales, puisqu’on sait qu’une norme adaptée à une région peut être contre-performante dans une autre. De plus, l’expérience doit permettre de mettre en évidence l’importance du comportement des usagers.

La première étape du projet concerne une dizaine de maisons en France, dont un certain nombre est déjà en chantier. Nous commencerons la nôtre début 2016. Une deuxième série de 10 ou 12 maisons est prévue, avec des objectifs encore plus ambitieux.

Je tiens à préciser que nous avons intégré au projet toute la filière artisanale afin que ce qui est conçu dans le cadre de COMEPOS soit exécuté sur le terrain et qu’on n’en reste pas aux prototypes.

Quel impact cette réalisation pourrait-elle avoir sur la RT 2020 ?

On parle aussi d’une échéance à 2018 et nous ne savons pas quels seront les repères utilisés. Mais, il nous importe de faire remonter l’information.

Nous souhaitons aussi faire savoir que la performance thermique ne devrait pas accaparer toute l’attention, qu’il faut se préoccuper aussi du confort acoustique et du confort visuel, surtout en zone urbaine.

Le gaz naturel a-t-il sa place dans ce projet ?

Je n’ai souhaité participer à COMEPOS que dans la mesure où je pouvais le faire en utilisant la molécule gaz naturel. C’est une des clés de voute de notre contribution.

Très disponible dans les zones urbaines, le gaz naturel assure des performances d’extrême qualité et crée un confort qu’on ne remarque même plus. Nous l’utilisons exclusivement depuis 15 ans. Nous équiperons la maison expérimentale d’une chaudière à condensation ; pour la deuxième étape du projet, nous étudions de nouveaux produits qu’on ne trouve pas encore sur le marché européen.