En poursuivant votre navigation sur construirogaz.grdf.fr vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation du site. La poursuite de la navigation vaut accord au dépôt des cookies sur votre terminal. Pour plus d'informations, gérer ou modifier vos paramètres de cookies, En savoir plus.

CET hybride, y avez-vous pensé ?

Innovation 13/02/2018
Partager avec: Linkedin

Avec 61 % de parts de marché*, la chaudière à condensation couplée à un chauffe-eau thermodynamique (CET) avec appoint électrique est actuellement la solution gaz préférée des Français.

Son principe : La Pompe à Chaleur (PAC) utilise les calories contenues dans l’air extérieur pour produire de l’eau chaude sanitaire, cette dernière étant stockée dans un ballon. Selon les besoins et en fonction de la température extérieure, une résistance électrique peut fournir un appoint de chaleur. La chaudière à condensation, elle, assure seule le chauffage du logement.

Quelles optimisations avec le CET hybride?

Sous l’impulsion de GRDF, les fabricants proposent aujourd’hui une solution hybride pour laquelle l’appoint de chaleur du ballon est assuré, non plus par une résistance électrique mais par la chaudière gaz naturel lorsque les performances du CET sont les moins bonnes. 

Ainsi, pour garantir les meilleurs rendements, l’eau stockée dans le ballon est pré-préchauffée jusqu’à une température de consigne** à l’aide de la PAC et la chaudière à condensation prend le relai, pour délivrer une eau chaude à bonne température et qui respecte les conditions sanitaires. De même, lorsque la température extérieure est trop basse et par conséquent, que les performances du CET baissent, la chaudière assure la production d’eau chaude.

Toutefois, avec le CET hybride, l’eau chaude sanitaire reste produite en priorité par le ballon thermodynamique.

Quels atouts pour les constructeurs et leurs clients ?

La chaudière à condensation couplée à un CET hybride permet de répondre à l’exigence de recours aux Énergies Renouvelables en maison individuelle neuve. Elle est ainsi conforme à la RT 2012.

La production d’eau chaude sanitaire est assurée par un CET dont le Coefficient de Performance (COP) est supérieur à 2. 

Un bon positionnement du CET hybride au regard de la RT 2012

  • Bbio : un gain de 2 % par rapport Bbio max
  • Cep : un gain de 8 % par rapport au Cep max
  • Part EnR : conforme à la RT2012

Simple à installer et de faible encombrement, cette nouvelle solution hybride  est adaptée à toutes les zones climatiques et donne aux constructeurs une liberté totale dans le choix du mode constructif, ne souffrant d’aucune contrainte quant à l’orientation de la maison.

Côté performance, à coût équivalent, les gains par rapport au CET appoint électrique sont significatifs : en zone climatique H1a, ils sont compris entre 8 % et 23 % sur le Cep ECS, selon les produits***.

Pour le client, le CET hybride est l’assurance d’un confort optimum grâce une production d’eau chaude garantie en toute circonstance. Grâce un ballon d’un volume compris entre 100 et 200 litres, il offre un net gain de place dans le logement (versus 300 litres environ pour le CET électrique). 

Le CET hybride, une solution pérenne ?

Les acteurs de la filière de la construction préparent les exigences de la future réglementation environnementale via l’expérimentation Énergie positive et bas Carbone.

En l’occurrence, la solution chaudière à condensation couplée à un chauffe-eau thermodynamique hybride se positionne bien au regard du référentiel « Energie Carbone », en particulier sur le critère énergie grâce aux gains de Cep qu’elle permet.

Pour tous les produits du marché, elle atteint sans difficulté et sans aucun renforcement du bâti le niveau 1 en Carbone. 

Des produits prêts à l’emploi ?

L’offre se développe rapidement. Déjà sur le marché, les modèles Chaffoteaux, De Dietrich et Atlantic seront rejoints fin 2017 par celui de Saunier Duval. Le CET hybride est également à l’étude chez Viessmann. Pour en savoir plus, rendez-vous sur les sites internet des fabricants. 

Bon à savoir

  • Aucune formation n’est nécessaire pour la pose de cette solution, l’accompagnement du fabricant est suffisant
  • Aucune manipulation du fluide frigorigène (en version monobloc), donc ne nécessite pas d’attestation d’aptitude
  • Temps de pose : 1 jour pour 2 personnes

*source : BatiÉtudes2016

**Variable en fonction des fabricants, GRDF préconisant une température de 40°C maximum

***Source : étude CRIGEN - août 2017 sur produit Chaffoteaux Aquanext Opti 110L installé dans une maison de SHAB 88 m2 sur zone climatique H1a

Crédits photos: Chaffoteaux