Le thermostat et la chaudière connectés révolutionnent aujourd’hui le monde du chauffage et le mode de vie des utilisateurs. Simplicité et souplesse d’utilisation, écologie, économies d’énergie… le point sur ces innovations qui conjuguent gaz naturel et confort connecté.

Le thermostat connecté

Qu'est ce qu'un thermostat connecté?

Le thermostat connecté se distingue des thermostats traditionnels par son mode de pilotage du chauffage à distance.
Facile à programmer, il gère en toute autonomie le chauffage du logement et peut adapter la température en fonction des plages horaires et de la température extérieure. Votre client gagne ainsi en confort, mais aussi en efficacité. La régulation à distance, précise et automatisée, lui permet de mieux maîtriser sa consommation et de réaliser des économies d’énergie.

Fonctionnement

Le thermostat connecté se branche à la chaudière de votre client comme un thermostat classique. Il est relié en wifi à votre box internet. Il se pilote à distance via:

  • un smartphone ;
  • une tablette ;
  • ou un ordinateur.

Votre client peut ainsi le contrôler depuis n’importe quelle pièce de son logement ou même de l’extérieur.

Modèles et coût

Les thermostats connectés existent en version monozone ou multizone :

  • dans leur version monozone, ils représentent un investissement de 150 € à 250 € ;
  • il faut compter environ 750 € pour une version multizone, particulièrement adaptée aux logements de superficie importante.

Installation

Les thermostats connectés s’installent aussi facilement que les thermostats d’ambiance classiques. Ils se placent à 1m50 du sol environ, sur une cloison et de préférence dans une pièce de vie commune comme le salon.

Les fonctionnalités les plus courantes :

  • La prévision météo : grâce à une connexion Internet, le thermostat récupère la température extérieure (plusieurs fois par jour) et les prévisions des jours suivants. Il peut ainsi anticiper les variations de température et permettre de relancer la chaudière afin que la température de confort soit maintenue.
  • L’apprentissage des habitudes : le thermostat mémorise le mode de vie des occupants (horaires de présence dans le logement, par exemple).
  • La géolocalisation couplée au téléphone portable : le thermostat anticipe le retour de l’occupant pour garantir la température souhaitée dès son arrivée.

Histoire du thermostat

  • Années 1950 à 1980 : un aquastat permet de régler la température de l’eau qui circule dans les radiateurs.
  • Années 1990 : le thermostat mécanique permet de réaliser jusqu’à 30 % d’économies d’énergie par rapport à un chauffage à température constante.
  • Début des années 2000 : le thermostat électronique et programmable, plus fiable, réduit d’un degré l’écart constaté entre la température de consigne et la température obtenue (contre 2°C pour les thermostats mécaniques).
  • Années 2000 à 2005 : les thermostats PID (Proportionnelle, Intégrale, Dérivée) assurent une régulation plus fine de la température dans le logement.
  • 2013 : les premiers thermostats connectés sont commercialisés. Les chaudiéristes développent désormais eux-mêmes des thermostats connectés. La connaissance fine de leurs chaudières leur permet de proposer une offre de pilotage de haute qualité. Performants et fiables en régulation, les thermostats connectés des chaudiéristes prolongent la durée de vie des installations de chauffage.

La chaudière connectée

Après le thermostat, c’est au tour des chaudières de devenir connectées. Les nouveautés qu’elles apporteront sous peu bénéficieront tant aux utilisateurs qu’aux installateurs.

La chaudière connectée c'est pour demain

L’offre des chaudiéristes se développe à grande vitesse. Même si certains ont une légère longueur d’avance, l’ensemble des acteurs devraient être en capacité de commercialiser leurs chaudières connectées d’ici fin 2017. 

Les grandes évolutions de la chaudière connectée :

  • La maintenance corrective. Un problème détecté sur la chaudière fera l’objet d’une alerte auprès de l’installateur ou du SAV, si l’utilisateur le souhaite. Ils se connecteront à distance à la chaudière pour vérifier la validité de l’information et proposer une intervention rapide. Les chaudiéristes pourront aussi remonter des informations aux installateurs, comme l’affichage des consommations de chauffage et ECS, en conformité avec la RT2012. L’avantage de cette solution réside dans le fait que le SAV ne se déplace plus qu’une seule fois par an, et non deux comme avant (une fois pour le diagnostic et l’autre pour la réparation).
  • La maintenance prédictive. Elle permettra d’éviter la rupture de service en plein hiver. Cet outil déterminera si un élément de chaudière présente un risque de casser dans les jours ou semaines à venir. Si l’utilisateur autorise l’accès à distance au SAV, celui-ci pourra le contacter pour convenir d’un rendez-vous au moment où il le souhaite.